Accueil
Historique
Activités
Photos
Localisation
Contactez-nous
Liens utiles
English version

La réalisation du rêve

«... le Salon National des Collectionneurs de Drummondville changea de nom pour devenir Salon National des Collectionneurs Michel Laliberté.»

Au cours de l'année 1994, Michel Laliberté entama les démarches nécessaires à la réalisation d'un salon qui réunirait des dizaines de collectionneurs de toutes sortes dans le but d'exposer, de vendre, d'acheter et d'échanger leurs items de collection. Après plusieurs mois de recrutement de collectionneurs et de négociations avec différents centres de congrès, Michel vit finalement son projet se réaliser. En effet, le 30 mars 1996, au Pavillon Thématique du Village Québécois d'Antan de Drummondville (qui sera la résidence officielle du Salon jusqu'en 2002), ouvrit le premier Salon National des Collectionneurs de Drummondville.

Cette première édition, qui comptait environ 75 exposants, attira 1000 visiteurs. Depuis, le Salon n'a jamais cessé de grandir. En 2002, Michel mit fin à 7 ans de collaboration avec le Pavillon Thématique de Drummondville pour installer son Salon au Pavillon des Pionniers de Saint-Hyacinthe. Malheureusement, il n'aura jamais la chance de voir son Salon dans cette nouvelle ville.

Michel Laliberté rendit l'âme le 19 novembre 2002 après plusieurs années de combat contre le cancer. Il passa le flambeau à sa femme Denise Laliberté et à François Bellerose, collectionneur et ami. En 2003, pour sa première année à Saint-Hyacinthe, le Salon National des Collectionneurs de Drummondville changea de nom pour devenir Salon National des Collectionneurs Michel Laliberté.

Aujourd'hui, avec ses quelques 220 exposants provenant des quatre coins de la province et répartis sur sur plus de 450 tables, le Salon National des Collectionneurs Michel Laliberté est le plus grand événement du genre au Québec.

 
Copyright © 2003-2013
Conception: David Lemieux Hébergement : Webatique
Salon National des Collectionneurs Michel Laliberté
(819) 477-3279

Carte routière